|

Firefox OS et Ubuntu Phone ont fait beaucoup parlé d'eux lors du Mobile World Congress 2013. Nous avons eu l'occasion de tester ces nouveaux systèmes d'exploitation à Barcelone. Qu'elles sont leurs points communs et quelles caractéristiques les différencient ?  Courent-ils dans la même catégorie qu'Android de Google ou d'iOS d'Apple?

Voici quelques réponses basées sur la prise en main de ces deux OS mobiles qui risquent de faire parler d'eux encore plus dans les mois à venir.

Firefox OS: la liberté à bas prix

Il y a un an, le système d'exploitation pour mobile de Mozilla était encore un nouveau-né baptisé alors Boot 2 Gecko. Depuis, les développeurs ont continué d'améliorer Firefox OS jusqu'à la version présentée cette semaine. Le plus surprenant est peut-être le soutien reçu par de nombreux opérateurs et fabricants comme Telefonica, T-Mobile, LG ou Sony. Quand on sait à quel point l'adhésion des grands acteurs de la téléphonie est essentielle au succès d'un nouveau système d'exploitation, on peut être relativement optimiste sur l'avenir de Firefox OS.

Il faut dire aussi que la suprématie d'Android et d'iOS commence à inquiéter de nombreux fabricants, Samsung en tête. Et donc, la recherche d'alternatives avive l'intérêt des grandes marques pour Firefox OS.

Représentants de plusieurs opérateurs et fabricants au cours de la présentation de Firefox OS au MWC 2013.

Selon Mozilla, la liberté d'utiliser le Web comme plate-forme est une arme puissante. L'utilisation de technologies telles que HTML5, CSS et JavaScript permet aux développeurs de facilement porter leurs applications web vers une version mobile avec des coûts très limités. Ce qui garantit aux utilisateurs une large palette d'applications mise à leur disposition. Twitter, Facebook, SoundCloud et Cut the Rope sont quelques-uns des grands noms déjà confirmés. Il se pourrait même qu'une version web de WhatsApp soit bientôt disponible .

Nous avons donc essayé Firefox OS et la première impression est mitigée. Le système semble complet avec un bureau remplie d'icônes reconnaissables, un centre unifié pour les notifications et une recherche contextuelle très intéressante. À cela s'ajoute un appstore, Firefox Marketplace, avec un nombre d'applications en constante augmentation.

Néanmoins,  la fluidité du système d'exploitation n'était pas vraiment au rendez-vous lors de nos tests. Est-ce parce que les smartphones sur lesquelles était installé Firefox OS étaient basiques et peu performants?

Au cours du Mobile World Congress de Barcelona, nous avons pu tester Firefox OS

En tout cas, il y a un aspect très important en faveur de Firefox OS: le prix. Les téléphones qui intégreront le nouvel OS seront proposés à moins de 100 euros. Autre point fort, il ne sera pas nécessaire de passer par un magasin d'applications pour en installer une. Une recherche sur Google et vous pourrez ajouter n'importe qu'elle application web. De nombreuses solutions seront, de fait, gratuites et financées uniquement par la publicité.

Mozilla détient peut-être l'arme parfaite pour convertir les appareils avec Firefox OS en smartphone d'entrée de gamme pour des millions d'utilisateurs, notamment pour les marchés émergents. Ce fut d'ailleurs l'argument le plus percutant aux yeux des opérateurs, qui, las de la suprématie de Google et Apple, veulent reprendre le contrôle en s'appuyant sur une plate-forme ouverte.

Ubuntu Phone: une expérience unifiée quel que soit l'écran

Canonical se trouve dans une position un peu similaire à celle de Mozilla il y a une année : il présente un système d'exploitation aussi prometteur qu'inachevé pour l'instant.

Il faut néanmoins reconnaître que la proposition d'Ubuntu est très attirante de par sa complète intégration entre les versions PC, mobile, tablette et télévision. Presque une utopie derrière laquelle court Apple depuis un petit moment.

Contrairement à Firefox OS, Ubuntu Phone demande plus de ressources et un smartphone plus puissant pour bien fonctionner. La démo présentée lors du MWC 2013 était une version de développement ; elle nous a pourtant surpris de par son look moderne et vraiment multitâche. La version pour tablette a un petit air de Windows 8 et est en mesure d'utiliser plusieurs applications sur différents espaces de l'écran.

L'interface d'Ubuntu Phone, appelée Unity, est basée sur les mêmes principes pour tous les appareils: une chaîne d'applications installées sur la gauche, un large bureau qui vous permet d'accéder à vos contacts et au contenu le plus pertinent ; un système dynamique de notifications avec lequel vous pouvez accéder à tous les paramètres et répondre aux messages à la volée.

Nous avons également beaucoup aimé le menu contextuel qui s'affiche en faisant glisser votre doigt à partir du bas de l'écran et qui s'appuie sur un système de commandes vocales. Ubuntu ne lésine d'ailleurs pas sur les moyens avec moult gestes et animations pour naviguer sur ce nouvel OS.

Il manque peut-être quelques boutons pour des accès rapides et ne pas se sentir un peu perdu. La courbe d'apprentissage risque d'être un peu plus longue que sur un appareil sous Android ; il faut s'approprier une nouvelle gestuelle et de nouvelles habitudes de navigation.

Mais la fonctionnalité la plus attractive d'Ubuntu Phone est la convergence avec la version pour PC. Pour autant que nous sachions, il suffira de se connecter à un moniteur via un câble HDMI et le téléphone ou la tablette pourra lancer une version de bureau d'Ubuntu. La possibilité d'utiliser votre téléphone comme un ordinateur personnel est très attrayant, bien que nous n'ayons pas pu tester cette fonctionnalité.

Ubuntu Phone nous a vraiment séduit mais des doutes subsistent étant donné son stade précoce de développement. La plupart des applications que nous avons testées n'étaient que des solutions basiques pour montrer les possibilités du système d'exploitation. Et les fonctions de base telles que la messagerie ou les appels ne fonctionnaient pas encore correctement.

Un autre doute apparaît : le magasin d'applications est pour l'instant assez pauvre. On suppose que c'est une question de temps, Ubuntu nous ayant habitué à offrir un large éventail de solutions. La partie multimédia est déjà bien fournie : elle offre des films et de la musique par le biais d'autres services. En fait, la vente de contenu a un rôle important Ubuntu Phone, ce qui pourrait gêner certains utilisateurs.

Deux systèmes d'exploitation différents pour deux objectifs différents

Mozilla et Canonical se sont aventurés sur le marché mobile avec deux propositions qui coïncident sur ​​de nombreux points: le déploiement des deux solutions dépendra de la présence d'un catalogue d'applications suffisamment pourvue lors de leur lancement officiel. Pour l'instant, le fait qu'ils puissent supporter facilement les applications web offre une solution temporaire mais ils ne pourront pas se passer longtemps d'applications natives.

Le succès de leur OS respectif dépendra aussi de leur capacité à attirer les faveurs des opérateurs mobiles et fabricants d'appareils. Avec un système ouvert, ces derniers pourront personnaliser la version d'origine et proposer leur propre magasin d'applications et en tirer un meilleur bénéfice. A voir si cela ne va pas gêner les utilisateurs.

Cependant, la philosophie de ces deux nouveaux systèmes est sensiblement différente. Firefox OS est plutôt un prolongement de Java, Symbian et de tous les OS qui n'ont pas pu ajouter une couche intelligente, "smart", à leur solution. Ubuntu Phone est une proposition beaucoup plus complète qui devra tourner sur des smartphones de dernière génération pour utiliser pleinement toutes ses fonctionnalités

En tout cas, Il faudra patienter encore quelques mois avant de mesurer réellement le potentiel de ces deux systèmes. Le premier mobile sous Firefox OS devrait arriver à la mi-2013, pour voir des appareils tournant avec Ubuntu Phone, il faudra attendre 2014. Trop tard face à la domination d'Android? Seul le temps nous le dira.

¿Que pensez-vous de Firefox OS et d'Ubuntu Phone? Répondent-ils davantage à vos besoins que Android ou iOS?

Pour en savoir plus:

Article original écrit par Abel Bueno pour Softonic en espagnol

Commentés

24/04/14
Votre avatar